Isolation tiny house : Comment bien isoler sa tiny ?

isolation tiny house polyurethane

L’isolation de tiny house est un des points clés pour un bon confort de vie et pour réduire sa consommation d’énergie. En effet, plus votre tiny sera isolée efficacement, moins vous aurez à la chauffer. Mais l’isolation est aussi très utile en été car elle empêchera au chaud de rentrer en période estivale.

Plusieurs solutions s’offrent à vous au niveau de l’isolation d’une tiny house. Voyons ensemble les différents matériaux, leur efficacité (capacité d’isolation avec le calcul précis) ainsi que leurs prix !

Avant de s’y mettre : Ce qu’il faut savoir

Avant de se lancer dans l’isolation, on va devoir faire un peu de théorie, et ce poour deux raisons.

La première est que comme ça vous comprendrez mieux comment fonctionne un isolant et quels sont les différents “degrés” d’isolation. Vous ferez ainsi un meilleur choix d’isolant, qui soit adapté à votre tiny et à son utilisation.

La deuxième raison, c’est que l’autoconstruction de tiny house n’échappe pas à certaines normes que vous devrez respecter pour rester dans les clous. Mais d’abord, c’est parti pour la théorie..!

La conductivité thermique (ou lambda)

La conductivité thermique (notée λ = lambda) est la capacité d’un matériau à transférer de la chaleur sur un temps donné. Elle s’exprime en W/mK, ce qui veut dire Watt par mètre-kelvin.

Ce qu’il faut retenir c’est que plus cette valeur est petite, plus le matériau sera un bon isolant thermique. Cette grandeur est très intéressante donc, puisqu’elle nous permettra de calculer la résistance thermique.

La résistance thermique

La résistance thermique (R) détermine la perfomance d’une isolation en prenant en compte à la fois la conductivité thermique (λ) du matériau ET son épaisseur (e).

Elle se calcule en divisant la largeur du matériau (e) par la conductivité thermique (λ). Ainsi la résistance thermique (R) se calcule de la manière suivante :

R = e/λ

Cette résistance thermique s’exprime en m². K/W ou Mètre carré-kelvin par watt.

Ainsi, on pourra à l’aide de ces grandeurs calculer :

  • la résistance thermique de l’isolation que vous avez installée ou que vous prévoyez d’installer (où e et λ sont connus)
  • soit l’épaisseur nécessaire d’une isolation pour atteindre une résistance thermique souhaitée (où R et λ sont connus)
  • ou soit déterminer quel matériau choisir en fonction de l’epaisseur maximale que vous acceptez pour l’isolation. (où R et e sont connus)

Le déphasage

Le déphasage, c’est la capacité d’un matériaux à ralentir l’entrée de la chaleur externe à l’intérieur de la tiny house.

Gardez bien en tête cette notion qui nous sera utile plus tard.

Les différents matériaux d’isolation de tiny house

Les matériaux isolants peuvent être regroupés en plusieurs catégories (d’origine végétale, d’origine animale, minéraux et synthétiques). Voyons alors ensemble les différents matériaux isolants.

Les isolants d’origine végétale

  • La fibre de bois
  • Le liège expansé
  • La laine de chanvre et le lin
  • Ouate de cellulose

Les isolants d’origine animale

  • La laine de mouton
  • La plume de canard

Les isolants minéraux

  • La laine de roche
  • La laine de verre

Les isolants synthétiques

  • Le polystyrène extrudé
  • Le polystyrène expansé
  • Le polyuréthane

Tableau récapitulatif et comparatif des isolants de tiny house

Voici un tableau récapitulatif des différents matériaux d’isolation utilisation dans une tiny house avec pour chacun leur pouvoir isolant et leur prix :

Conductivité thermique (W/m.K)Densité (kg/m3)Confort d’étéEnvironnementPerspirantPrix
Les isolants d’origine végétale
La fibre de bois0,036 à 0,04650ExcellentBonOui20 à 30€/m² pour R = 6 m².K/W
3€/m² pour R = 1 m².K/W
Le liège expansé0,037 à 0,041125ExcellentBonOui80€/m² pour R = 5 m².K/W
14,56€/m² pour R = 1m².K/W
La laine de chanvre0,039 à 0,06040Très bonBonOui26 €/m² pour R = 5 m².K/W
8,12 €/m² pour R = 1m².K/W
La laine de lin0,0.35 à 0,04130Très bonBonOui21.4€/m² pour R=2.7m².K/W
7.9€/m² pour R=1m².K/W
La laine de coco0,037 à 0,047Très bonBonOui27€/m² pour R=2.5m².K/W
10,8€/m² pour R=1m².K/W
Ouate de cellulose0,038 à 0,04285Très bonBonOuiDe 10 à 25€/m² pour R = 6 m²K/W
1,44€/m² pour R = 1 m².K/W
Les isolants d’origine animale
La laine de mouton0,035 à 0,04516FaibleBonOuiEntre 10 et 20 €/m² pour R = 2,78 m².K/W
Entre 2 et 8 €/m² pour R = 1 m².K/W
La plume de canard0,03520FaibleBonOui
Les isolants minéraux
La laine de roche0,033 à 0,04435FaibleMoyenOuiDe 20 à 50€/m² pour R = 5 m².K/W
1,8€/m² pour R = 1 m².K/W
La laine de verre0.032 à 0.04627FaibleMoyenOuiEntre 8 et 15€/m² pour R = 6,5m².K/W
1,33€/m² pour R=1m².K/W
Les isolants synthétiques
Le polystyrène extrudé0,027 à 0,04030FaibleMauvaisNonDe 30 à 40€/m² pour R=6,5m².K/W
2.7€/m² pour R=1m².K/W
Le polystyrène expansé0.031 à 0.038
20FaibleMauvaisNonDe 2 à 3€/m² nu
Le polyuréthane0,022 à 0,02834FaibleMauvaisNonDe 20 à 50€/m² pour R = 6 m².K/W
7,39€/m² pour R = 1 m².K/W
Tableau : Tiny house isolation comparatif général

Attention à l’humidité dans votre tiny house l’hiver

Une tiny house a un faible volume, et pourtant on vit dedans comme dans une maison ou un appartement conventionels. Autrement dit : cuisine, douche, respiration, transpiration, sont autant de faire qui vont faire augmenter l’humidité et ce très rapidement (petit volume oblige). Cela aura pour effet un inconfort, même à température convenable.

C’est pour cela que vos murs doivent être perspirants. C’est-à-dire qu’ils doivent être capables de laisser passer l’humidité de l’intérieur de sorte qu’elle aille s’évaporer à l’extérieur.

La colonne “Perspirant” dans le tableau vous permet de voir d’un coup d’oeil quels matériaux permettront de réguler l’humidité de votre tiny.

L’isolation d’une tiny house, ça se passe aussi l’été !

En effet il peut faire très chaud l’été, surtout dans les régions du sud. Et un petit volume comme une tiny house se transforme en une vraie fournaise en un rien de temps. Pour contrer cela, on va devoir s’intéresser au déphasage, vous vous souvenez ? On en parlait au début de cet article.

Comme on le disait, le déphasage est la capacité d’un matérieau d’empêcher ou plutôt de ralentir des transferts de chaleur. Pour être plus précis, en été l’isolation va accumuler la chaleur et retarder sa propagation dans la tiny le jour. Et la nuit, une partie de la chaleur accumulée sera restituée dans la tiny.

C’est donc un deux en un qui nous arrange bien, puisque le jour, la chaleur est au maximum bloquée pour garder un air frais, et la nuit elle est restituée ce qui nous

En général, les matériaux isolant d’origine animale ne permettent pas ça. C’est le cas de la laine de mouton, qui ne permet pas un bon confort d’été.

Les critères de choix

Mais alors, sur quels critères se baser pour choisir le matériau isolant de notre tiny house ? En réalité, il y en a pleins, mais voici ceux qui, pour nous, doivent être les plus importants :

La performance : La performance doit être le critère majeur. Plus un isolant est performant, plus vos dépenses en énergies seront faibles.

Le prix : en général, plus le matériau est isolant, ou avec un rapport poids/isolation intéressant, plus il sera cher. A voir en fonction de votre budget donc.

L’impact sur l’environnement : Certains isolants sont plus verts que d’autres mais il sont aussi en général plus onéreux (mais ça n’étonne plus personne). C’est votre conscience écologique qui vous poussera (ou non) à mettre la main à la poche !

La durabilité : Certains isolants se tassent avec le temps sous leur propre poids. Ajoutés à cela les vibrations sur la route lors des déplacement, et la durée de vie de l’isolation sera courte. Privilégiez donc des isolants de densité moyenne pour allier poids léger et résistance.

L’utilisation de la tiny : Quelle utilisation sera faite de la tiny ? Majoritairement dans les régions chaudes ? Alors choisissez un isolant très efficace l’été. En région humide, seiche, ensoleillée ? Sachez que les vendeurs en magasin de bricolage sauront vous conseiller en fonction de votre région d’attache.

En conclusion

Isoler sa tiny house est une étape primordiale et, il est vrai, assez onéreuse. Tous les matériaux ne se valent pas en termes de pouvoir isolant et de prix.

Pour une tiny house, l’isolant que vous choisirez devra idéalement être :

  • pas trop lourd pour respecter les limitations de poids
  • pas trop mou pour éviter le tassement
  • perspirant pour réguler l’humidité en hiver
  • assez efficace pour permettre un bon confort d’été (le famaux déphasage)

En plus de cela, choisir un isolant biosourcé semble être un bon choix car cela permet de réduire l’impact environnemental de la micro maison, et ainsi rester en accord avec les bases de la tinylife !

Il ne vous reste plus qu’à vous rendre à votre magasin de bricolage favori pour voir et touchez les différents isolant et faire votre choix final. A bientôt !


Ça devrait aussi vous intéresser :

Laisser un commentaire